Anti Social Social Club : font-ils des t-shirts de mauvaise qualité ?

Anti Social Social Club : font-ils des t-shirts de mauvaise qualité ?

Dans une récente vidéo de La Routine, Alexandre présente un t-shirt Anti Social Social Club, une marque de vêtement Streetwear reconnue, avec une étiquette déchirée.

L’un de nos LTS nous a demandé pourquoi une marque qui vend des t-shirts graphiques à 40€ peut-elle être aussi négligente ? Est-ce que cela remet en cause la qualité des vêtements d’Anti Social Social Club ?

On décrypte.

 

 

Anti Social Social Club est une marque de vêtement Streetwear américaine créée en 2015 par Neek Lurk, 32 ans et ancien Community Manager chez Stüssy. L’univers de cette marque est basée sur la négativité : haine, solitude, dépression et autres comportements anti-sociaux.

Cet univers est en réalité celui de Lurk, qui n’a jamais vraiment été accepté par les autres pour ce qu’il est. En 2016, dans un interview pour Vice, il a d’ailleurs précisé qu’Anti Social Social Club n’a jamais eu pour vocation d’être une marque, mais le reflet de lui-même et un moyen d’exprimer toute la négativité dans sa vie.

 

Comme la majorité des marques de vêtement streetwear qui font des t-shirts graphiques, Anti Social Social Club utilise des bases de t-shirt vierges pour y appliquer leur graphique. Plus précisément, Anti Social Social Club utilise les bases de Independent Trading, fabricant américain de vêtement pour marques.

 

Pourquoi prendre des bases de t-shirts pré-construites au lieu de les faire soi-même ?

D’une part, fabriquer un vêtement est un métier qui demande des compétences spécifiques : savoir dessiner, créer un dossier technique, coudre, coordonner la logistique, etc. Difficile de tout connaître.

D’autre part, pour créer des formes de t-shirts personnalisés, les usines de fabrication demandent des quantités de production minimum importantes, pouvant aller de 100 à 1000 pièces.

C’est pourquoi acheter des bases de t-shirt est une bonne solution car elles respectent, à minima, les normes de qualité et peuvent être acheté en petites quantités (à partir de 30 pièces  minimum en le plus souvent, allant jusqu’à 1 pièce chez certains grossistes).

 

Utiliser des bases de t-shirts est-il un signe de mauvaise qualité du vêtement ?

Non, au contraire ! Il existe de très bons fabricants qui proposent des vêtements de qualité et durable, respectant les normes éthiques avec plusieurs certifications. C’est le cas de Stanley/Stella ou B&C par exemple. Le défi est de bien choisir le t-shirt.

 

Mais pourquoi Anti Social Social Club a déchiré les étiquettes ? Ont-ils honte de la qualité de leurs t-shirts ?

Non, d’ailleurs, on retrouve sur le net des hoodies ASSC avec l’étiquette du fabricant Independant Trading. L’étiquette a été enlevée surtout car elle recouvrait leur logo imprimé.

Cependant, l’étiquette a été enlevée avec négligence. De plus, les t-shirts ASSC ont été produits après que les clients l’ont acheté, ce qui devrait leur laisser plus de temps, mais elle profite de sa désirabilité.

 

Mais ça, nous le traiterons dans un prochain article !

 

Pour les plus curieux, voici notre article sur combien ça coûte de créer un t-shirt Supreme.

Klain

Un type comme vous qui aime bien s'habiller décontracté, boire du Bombay et lire Tokyo Ghoul.

Laisser un commentaire

Fermer
×

Panier