Impression textile : 4 questions à poser pour choisir son atelier

Impression textile : 4 questions à poser pour choisir son atelier

Lorsque vous lancez votre propre marque de vêtement, bien choisir les ateliers qui produiront vos vêtements est l’une des décisions les plus importantes que vous aurez à prendre.

 

Le choix de votre atelier d’impression textile dépend de vos objectifs en termes de qualité, de budget et de vision. En effet, votre choix aura un impact le coût de l’impression textile, la méthode d’impression utilisée, l’expédition et le délai d’exécution. Trouver le bon atelier d’impression fera de votre marque de vêtement un succès. Comment choisir son atelier d’impression textile ? Voici 4 questions à vous poser pour bien choisir.

 

1) Quelle est la méthode d’impression textile utilisée ?

Il existe plusieurs méthodes d’impression différentes pour imprimer vos visuels sur des vêtements. Les plus populaires sont la sérigraphie, l’impression numérique et la broderie.

 

La sérigraphie

La sérigraphie est la technique de marquage la plus répandue pour les marques de vêtement. La sérigraphie remonte à l’Antiquité chinoise, mais ce n’est que dans les années 1960 que la sérigraphie est devenue populaire dans le monde occidental. La technique consiste à utiliser une maille tissée tendue sur un cadre et un pochoir formé en bloquant des parties de l’écran dans l’image négative du dessin à imprimer. Le pochoir joint forme des zones ouvertes de maille qui transfèrent l’encre sur le vêtement en la poussant à travers la maille avec une raclette. Les différentes couleurs du dessin sont ensuite superposées une à une pour créer l’image finale.

Elle est idéale pour les marques de vêtement qui produisent de grandes quantités en raison de son faible coût et de son évolutivité (plus vous faites de vêtements imprimés, plus le prix de la sérigraphie baisse). Cependant, plus il y a de couleurs dans votre graphisme, plus la sérigraphie coûte cher. De ce fait, la sérigraphie n’est pas adaptée aux visuels avec plusieurs nuances de couleurs, pourtant très répandues dans les créations des graphistes. Une méthode d’impression plus récente est alors utilisée : l’impression numérique.

 

L’impression numérique

L’impression numérique consiste à appliquer directement sur le vêtement un visuel à partir d’un fichier informatique. Cette technique de marquage fonctionne de la même façon que l’imprimante de votre ordinateur à la maison, sauf qu’il imprime l’image sur un vêtement.

Elle est préférable pour les créations visuelles avec beaucoup de couleurs et de détails puisqu’elle peut reproduire des motifs à une résolution beaucoup plus élevée que la sérigraphie.  L’impression numérique est souvent recommandée aux jeunes créateurs de marque de vêtement, notamment les marques de vêtement streetwear, car elle est mieux adaptée aux petites quantités. L’inconvénient de l’impression numérique est son prix qui ne diminue pas selon le volume de production.

 

La broderie

Le procédé de broderie est l’une des plus anciennes méthodes de décoration des tissus. Il se compose de brins de différents fils cousus sur le vêtement pour créer votre motif. Les fils sont appliqués en différents motifs, longueurs et épaisseurs pour produire un éventail d’effets visuels différents.

La broderie est l’option la plus chère et fonctionne mal avec les dessins précis car les détails ont tendance à se perdre dans le processus de broderie.

 

 

2) Quel est le type d’encre utilisé ?

Si vous choisissez un atelier d’impression textile qui utilise la sérigraphie ou l’impression numérique, la question que vous devez vous poser est quel est le type d’encre utilisé. Les encres les plus courantes sont le plastisol et celles à base d’eau.

 

Les encres plastisol sont les encres traditionnellement utilisées par les sérigraphes car elles sont l’option la moins chère et sont faciles à gérer. Ces encres sont fabriquées en plastique et fonctionnent bien avec presque tous les types de vêtement. Avec les encres plastisol, vous pouvez sentir l’encre sur le dessus du textile et, par conséquent, le vêtement est moins respirant.

 

Les encres à l’eau sont fabriquées avec un mélange d’eau et de colorant ou de pigment. L’eau agit comme solvant principal pour maintenir le pigment ou le colorant sous forme liquide. L’encre à base d’eau est plus chère car le processus de séchage prend plus de temps et les imprimeurs doivent travailler plus longtemps pour entretenir l’encre. Les encres à base d’eau sont douces au toucher : vous ne sentez pas l’encre sur le textile. Les encres à base d’eau gagnent en popularité, mais ne peuvent être imprimées que sur du blanc ou des couleurs claires pour une visibilité standard acceptable.

 

 

3) Sur quels vêtements seront imprimés vos visuels ?

Après avoir choisi la méthode et le type d’encre, la question suivante que vous devez vous poser est de savoir quel type de vêtement l’atelier d’impression possède. Si vous n’êtes pas familier avec les marques courantes, regardez l’étiquette sur vos chemises préférées et faites des recherches en ligne. Lorsque vous choisissez une marque, vous devez tenir compte de la mode, de la taille et de l’endroit où les vêtements sont produits.

N’oubliez pas que la base du vêtement que vous choisirez aura une incidence importante sur le coût final du vêtement. Une marque comme Gildan est considérée comme un choix premier prix, assez populaire dans le merchandising. B&C Collection ou Stanley/Stella, marques avec lesquels nous travaillons principalement sur LAETUS pour lancer vos premières marques de vêtement streetwear, proposent des bases de meilleure qualité, sans être excessivement cher.

Assurez-vous également de prendre en compte le type de tissu dont vous voulez que le vêtement soit fait car cela aura un impact sur le prix et la qualité du vêtement. Un t-shirt 100% coton bio n’a pas le même prix qu’un t-shirt 100% polyester.

 

 

4) Quel est le délai d’exécution ?

Il est important de savoir combien de temps il faut à l’atelier pour recevoir votre commande, fabriquer vos vêtements imprimés et les expédier à votre porte. Lorsque vous parlez avec un atelier, assurez-vous que les deux parties puissent convenir d’un délai d’exécution et que l’atelier livre votre commande à cette date. S’il s’avère peu fiable, n’ayez pas peur de changer d’atelier. Lors de vos premières commandes, ce n’est peut-être pas un problème si vous recevez votre commande en retard. Mais un jour dans le futur, vous aurez peut-être besoin d’une commande urgente à un moment précis et vous voudrez avoir l’assurance que votre commande sera expédiée à temps.

 

 

L’atelier d’impression textile que vous choisirez aura un impact considérable sur le succès ou l’échec de votre marque de vêtement. Faire les choses correctement du premier coup facilitera votre marque de vêtements à se développer. L’atelier vous rendra la vie beaucoup plus facile en vous fournissant des vêtements de qualité. Si vous faites un mauvais choix, vous pourriez avoir des maux de tête et un mauvais produit. Prenez le temps de bien vérifier les ateliers et n’ayez pas peur de poser ces questions.

Par ailleurs, LAETUS accompagne les jeunes créateurs à lancer leur marque de vêtement grâce à notre réseau de fabricants et d’ateliers d’impression de qualité. Contactez-nous ou apprenez-en plus sur nos campagnes de précommandes.

Suivez @laetus.store sur Instagram 

 

Inscrivez-vous à la Newsletter pour suivre les prochains articles de LAETUS !

En cours…
Félicitations ! Vous êtes bien inscrits sur la Newsletter

Klain

Un type comme vous qui aime bien s'habiller décontracté, boire du Bombay et lire Tokyo Ghoul.

Laisser un commentaire

Fermer
×

Panier