LTSVISION x ALEC (Fondateur de ELEVATED)

LTSVISION x ALEC (Fondateur de ELEVATED)

 

 

Alec, fondateur de Elevated et styliste, nous donne sa vision des tendances Streetwear d’aujourd’hui. Il partage son parcours et son expérience dans la mode depuis l’ouverture de son blog mettant en avant les créateurs de haute couture.

 

 

 


Salut Alec, peux-tu te présenter et décrire ton parcours ?


Je suis Alec Levillain, j’ai 21 ans, je suis étudiant à La Sorbonne mais aussi rédacteur en chef pour Elevated.fr, styliste free-lance, rédacteur pour un site et jury dans des écoles.

J’ai suivi un parcours scolaire général, je suis passé de la filière générale à la littéraire et j’ai poursuivi avec des études de lettres modernes et journalisme à La Sorbonne.

Alors lors de mon enfance, j’ai eu beaucoup de mal à m’imposer dans ce que je faisais, que ce soit dans les travaux de groupe ou même en sport ou autre domaine. Au fur et à mesure du temps, j’ai pu m’affirmer et faire imposer mes idées et montrer qu’on peut m’écouter sans que ça ne passe dans le vent. Quand on t’ignore, tu deviens un peu plus observateur sur les comportements des gens etc et c’est assez formateur. Tu peux anticiper certaines choses et c’est plutôt cool.

Pour les décisions prises dans ma vie, c’est assez vaste mais les plus importantes ont été de créer mon site Elevated. La plus importante pour le moment est celle-ci, ensuite, faire en sorte de me faciliter la vie au maximum pour arriver à faire ce qu’il me plaît. Par la suite, imposer ce que j’aime effectuer et le réaliser sans qu’on me juge, ceux qui ont un entourage compliqué vont comprendre la phrase précédente.

La dernière décision je pense, ça a été de ne plus faire attention au jugement des gens, étant petit ou pré-ado, je m’adaptais aux idées des gens, comment il percevait ceci ou cela et je n’étais pas moi-même, à partir du moment où je suis devenu ce que je suis vraiment, ça a été un changement radical et bénéfique.

 

Aujourd’hui, tu as créé Elevated, un magazine qui présente les différents acteurs de la mode. Qu’est-ce qui t’a poussé à la création de ce site ?

Ce qu’il m’a poussé à créer Elevated, c’est très simple. J’écrivais des articles de luxe pendant un moment et ça me faisait stressé mais également c’était redondant. Quand je dis « redondant », c’est dans le sens où j’écrivais sur les mêmes sujets et je n’apprenais pas grand chose, j’étais en quête de nouveauté. Elevated a été créé pour mettre en avant les nouveaux designers et leur permettre d’exhiber leurs talents respectifs et leurs créations diverses.


As-tu eu une formation dans la mode avant de créer Elevated ?

Non du tout, j’ai appris à travers les sites sur lesquels j’écrivais mais aussi avec des films et lectures.


Que penses-tu du Streetwear aujourd’hui, notamment avec l’arrivée du High Fashion dans le milieu ?


Alors le streetwear n’est plus la même chose pour moi. Aujourd’hui tu trouves de nouvelles marques sans intérêt, sans histoire, sans authenticité. Certains se lèvent un matin et viennent te flanquer un logo et te disent « boom ! Voilà ma nouvelle marque » je réponds que non ce n’est pas une marque. Si tout le monde fait ça, on perdrait l’identification du Streetwear et avec le high-Fashion qui arrive c’est de plus en plus complexe. Prenons un exemple concret, Off-White.


Off-White, qui au départ, était sous le nom de Pyrex, a été une marque de streetwear. Au fur et à mesure du temps, Virgil Abloh a créé une authenticité reconnue, même si parfois elle est décriée par un manque d’innovation et parfois limité au « plagiat ». Si la personne se concentre, crée, s’inspire comme il faut et fait bien les choses, tout marchera bien. Et surtout, il faut que ce soit sa marque (financièrement parlant).


Quels sont tes prochains objectifs pour Elevated ?

Les prochains objectifs pour Elevated sont de réaliser des éditoriaux digitaux et peut-être papiers pour montrer la diversité possible dans la mode. De même, on souhaite s’implanter à Londres et en Allemagne pour créer des pôles qui pourront gérer un continent entier où plusieurs.


As-tu d’autres projets futurs liés à la mode ?

Oui : créer un e-shop si possible, continuer le stylisme, faire des partenariats avec des écoles et faire en sorte que les étudiants intéressés par la mode puissent avoir de l’expérience grâce aux rencontres avec des créateurs et grâce aux défilés.


As-tu des conseils à donner à ces nombreux jeunes qui cherchent à créer leur marque de vêtements, notamment dans le Streetwear / High Fashion ?

Tout simplement, rester eux-mêmes, avoir une bonne idée, ne pas tomber dans la facilité, toujours être en quête d’innovation, de création, et être authentique. Beaucoup se considèrent comme marque parce qu’ils ont floqué un logo et c’est bon alors que non, on doit sentir que c’est réel.


Et s’il y avait une marque que tu aimerais qu’elle soit mieux exposée, notamment sur LAETUS, laquelle serait-ce ? Pourquoi ?

Il y aurait JSY studios, À Cold Wall, etc. J’en ai tellement que je n’arrive pas à faire de choix.


Pour nos prochains interviews sur LAETUS, y aurait-il une personne que tu aimerais voir en particulier ?

@sombreidiote !

_______________________________

N’hésitez pas à suivre @aleclvn et @laetus.store sur Instagram ! A un prochain LTSVISION

Klain

Un type comme vous qui aime bien s'habiller décontracté, boire du Bombay et lire Tokyo Ghoul.

Laisser un commentaire

Fermer
×

Panier