Qu’est-ce que le Streetwear ? Le dossier complet

Qu’est-ce que le Streetwear ? Le dossier complet

 

Ce mot tendance est utilisé par toute l’industrie de la mode, que ce soit dans le prêt-à-porter avec Zara ou les Online Store classiques tel Asos. On retrouve même ce mot pour décrire les collections de Virgil Abloh et de Rihanna au sein du luxueux groupe LVMH.

 

Mais qu’est-ce vraiment le Streetwear aujourd’hui ? Comment le définir ? Tentons de répondre au mieux à cette question.

 

 

Source : Gunther Paris

 

1) Un seul style Streetwear ?

Avoir un style dit “ Streetwear ” dépend de la manière dont vous portez le vêtement. Exemple, la chemise : on peut lui donner un style Streetwear si elle est portée très large (oversized), contrairement à une chemise proche du corps.

 

chemmise a carreau classique vs streetwear laetus
Style classique vs Style oversized

 

Cependant, il n’y a pas de style Streetwear à proprement parler. Que l’on parle de Urbanwear, Sportwear ou que le style soit asiatique ou anglais, chacun d’entre eux, bien que différents, ont cette approche Streetwear.

Pourquoi ? Car le Streetwear est tout d’abord un style de vie avant un style vestimentaire. Comme son nom l’indique, le Streetwear provient de la rue, ce qui le lie à la culture urbaine. Danse, musique, sport et l’art sont des éléments essentiels à l’esprit du Streetwear encore aujourd’hui.

A l’image de cette culture urbaine, le Streetwear se veut sans barrière, positive dans l’échange, le partage et la mixité sociale. C’est pourquoi peu importe la manière dont le vêtement est porté, l’important est ce que l’on recherche à exprimer à travers lui, que ce soit par le détail du vêtement, l’histoire ou les valeurs associées.

S’il y a bien une chose qui lie tous les différents styles Streetwear, c’est que le look semble décontracté. J’insiste sur  « sembler » car certaines tenues semblent plus être un poids qu’autre chose, ce qui peut sembler paradoxal.

 

 

 

2) La naissance du vêtement Streetwear : Shawn Stüssy

La légende raconte que le vêtement Streetwear commence dans les années 80 sur la côte californienne de Los Angeles aux Etats-Unis avec Shawn Stüssy.

L’histoire dit qu’il est le premier à avoir créé des T-shirt graphiques avec des graffitis à son nom tout comme celui de sa marque : Stüssy. En effet, Shawn cherchait un autre moyen de se faire de l’argent que de vendre des planches de Surf, de là lui est venu l’idée de faire des T-shirts blancs avec un logo.

Stüssy existe toujours, marche toujours aussi bien et Shawn est désigné aujourd’hui comme le père du Streetwear par la communauté.

 

 

 

streetwear hip hop style urbanwear LAETUS

3) La popularisation du Streetwear : le Hip-hop

Un premier bouleversement du Streetwear arrive dans les années 90 avec l’arrivée du Streetwear dans le hip-hop et l’industrie musicale. T-shirts graphiques larges et gros baggies rampants au sol, la combinaison du hip-hop et du Streetwear a créé un engouement incroyable auprès des communautés minoritaires, afro-américaines et latines, des Etats-Unis. Par ailleurs, le terme utilisé à cette époque était “Urbanwear”, ce qui reste la même chose.

 

Les années 90 sont aussi les années de Tupac et Biggie : West Coast vs East Coast. Ce style de vie de gangsters, entre violence et esprit de famille, de partage, et une musique à succès dénonçant les injustices de leur quotidien, propulsent le Streetwear vers un public plus large.

 

De cette combinaison, de nombreuses marques de vêtements sont créées, telle que Supreme et Bape.

 

Les années 2000 ont ensuite conduit le Streetwear vers le grand public. La musique Hip-Hop américaine devient très populaire et s’étend à l’international. L’influence de l’industrie musicale urbaine a une portée plus importante, surtout chez les jeunes.  Après un passage avec des baggies toujours + larges, on note des jeans slims dans la mode masculine notamment avec Lil Wayne, meilleur rappeur de cette période (au moins, j’essaye de ne pas être biaisé). C’est à ce moment que le Streetwear est devenu non plus uniquement un style de vie mais aussi un style vestimentaire ouvert à tous. Les gens se sont habillés comme leurs rappeurs préférés pour ce qu’ils représentaient et parce qu’ils étaient stylés à leurs yeux.

 

Ayant repéré l’opportunité de se faire encore plus d’argent, des rappeurs se lancent même dans la création de marque de vêtements (Trukfit par Lil Wayne par exemple). Certains se font rémunérer pour mettre en avant des vêtements pour d’autres marques ayant besoin de visibilité : c’est la naissance du marketing d’influenceurs.

 

 

 

phiine instagram LAETUS streetwear
Source : @phiine_

4) Streetwear 2.0 : la recherche de l’individualité

 

La marque Supreme fait parti de ces marques ayant surfé sur le marketing d’influenceur, l’ayant fait devenir la plus grande marque Streetwear du moment, aujourd’hui mis au même rang qu’une marque de Luxe, comme la collaboration avec Louis Vuitton.

Avec l’arrivée de la génération Z, en quête de sens, les vêtements sont devenus un moyen d’expression non seulement de créativité, mais aussi d’idées.

De plus, aujourd’hui, avec les réseaux sociaux tels qu’Instagram et Facebook, il est plus facile de s’exprimer à un public, et notamment par ses vêtements. Que ce soit par un texte écrit, une œuvre d’art retravaillée, etc, tous les moyens sont bons pour paraître original afin d’exprimer sa propre vision. Ceci a rendu le Streetwear encore plus difficile à définir.

 

Si vous demandez à quelqu’un qui semble avoir un style Streetwear de décrire son style, vous aurez 80% de chance qu’ils vous disent que son style lui est propre et qu’il n’a pas d’appartenance à un style en particulier.

 

 

 

La file infernale des boutiques Supreme

5) Streetwear 2.0 : tout le monde veut être Supreme

Dans l’ère du digital, tout le monde peut créer sa marque de vêtement. Un fournisseur de tee-shirts blancs et noirs, un logo fait sur Paint et on a un Supreme « bis ». Certains se contentent de prendre une image sur Google, l’imprimer sur un T-shirt et le vendre très cher.

Mais est-ce critiquable ? C’est un autre débat que l’on pourra traiter dans un prochain article. Ce qui est sûr, aujourd’hui le prix d’un vêtement ne dépend plus uniquement du savoir-faire, mais aussi de qui le porte, de son histoire et de sa quantité disponible. Une bonne loi de l’offre et de la demande.

Cependant, il est important de préciser que plusieurs marques vont au-delà du simple t-shirt floqué. Elles expriment leur identité à travers par le vêtement, que ce soit par l’histoire imagée ou/et la créativité de la pièce en elle-même. Comme un tableau, il peut sortir d’un vêtement, une œuvre d’art.

 

 

 

Conclusion

 

De par son mélange des styles et de sous-cultures, finalement, il reste toujours difficile de préciser ce que représente le Streetwear. Cependant, nous convergeons vers une unification du terme et du style d’un point de vue mondial. Et qui sait, peut-être un nouveau mot naîtra pour le remplacer ?

 

 

Suivez @laetus.store sur Instagram !

 

 

Inscrivez-vous à la NEWSLAETTER pour suivre les prochains articles de LAETUS !

En cours…
Félicitations ! Vous êtes bien inscrits sur la Newsletter

Klain

Un type comme vous qui aime bien s'habiller décontracté, boire du Bombay et lire Tokyo Ghoul.

Laisser un commentaire

Fermer
×

Panier