Créer sa marque de vêtement : le guide ultime

Créer sa marque de vêtement : le guide ultime

👀Si nos articles vous ont plu, n’hésitez pas à les partager sur les réseaux sociaux ! ↑↑↑

 

Aujourd’hui, de plus en plus de personnes souhaitent créer leur propre marque de vêtement ou de t-shirt. Cela est aussi dû à la diversité des profils créatifs dans les marques de vêtement à succès d’aujourd’hui, notamment depuis l’arrivée du Streetwear dans la mode. Entre Virgil Abloh qui a créé une marque de vêtement haut-de-gamme à partir de t-shirts graphiques ou Jacquemus qui voit sa marque défiler dans le Calendrier Officiel de la Fashion Week, cela laisse penser que tout le monde peut réussir.

Oui, tout le monde peut créer sa marque de vêtement. Malheureusement, tout le monde ne réussira pas. Beaucoup auront échoué à cause d’erreurs qui peuvent être évitées mais plusieurs jeunes créateurs ne savent pas par où commencer.

Créer une marque de vêtement, c’est bien plus que de créer un simple textile. Créer une marque, c’est créer une entreprise durable qui génère des bénéfices par son image et ses produits. Pour gérer une entreprise, vous aurez besoin de plusieurs compétences : ventes, marketing, design, finance, fabrication des vêtements, etc.

Créer une entreprise dans la mode, c’est l’étonnante façon de trouver un équilibre entre la créativité et le business.

 

 

Rhude

 

Dans cet article sur LAETUS, on vous donne tous nos conseils sur comment créer une marque de vêtement de zéro en 10 étapes pour vous éviter un maximum d’erreurs qui peuvent être très coûteuses.

 

 

1) Définir son identité de marque

Votre marque correspond au cœur de votre entreprise. Idéalement, votre marque devra incarner la vision de votre entreprise. L’importance de l’identité de marque ne peut être sous-estimée, en particulier dans le monde de la mode. Les vêtements sont très personnels car nos choix vestimentaires sont l’une des façons dont nous définissons notre identité, pour nous-mêmes mais aussi pour le monde. Par conséquent, les marques que nous choisissons de porter et les étiquettes que nous affichons sur nos vêtements deviennent une extension de ce que nous sommes et de la façon dont nous nous voyons.

 

C’est encore plus le cas aujourd’hui avec la génération Z et les Millenials qui désirent créer un lien fort, communautaire, avec les marques de vêtement qu’ils achètent. Ils veulent vivre l’expérience de la marque avec authenticité. Il s’ensuit qu’avoir un message qui résonne avec ces consommateurs tout en restant authentique est l’une des rares façons de percer dans l’industrie de la mode en tant que petite marque.

 

Donc, avant de commencer à imaginer à quoi ressemblera votre premier vêtement, posez-vous ces questions :

- Pourquoi je veux créer ma marque de vêtement ?
- Pour qui je crée ces vêtements ?
- Quelle image je veux que les personnes retiennent de ma marque ?
- En quoi ma marque est différente ?
- Etc.

 

Toutes ces réponses constitueront la vision de votre marque. Toutes vos futures décisions devront s’appuyer sur cette vision. Le nom de la marque, le logo, le site web, tous devront être liés à ce socle de valeurs pour créer une identité de marque forte.

Prenons l’exemple de LAETUS. Notre vision est de faciliter la réussite des créatifs indépendants dans la mode. Tout ce que nous construisons avec LAETUS tourne autour de cette vision. Cet article en est la preuve, étant donné que vous êtes sûrement tombés dessus car vous vous posez des questions sur comment créer une marque qui marche. 😉

Avoir une vision claire renforcera l’identité de votre marque, résonnera dans le cœur de vos clients et les fidélisera. Alors, prenez vraiment le temps de réfléchir dessus dès le départ. La mode est une industrie en évolution constante, avec une concurrence féroce. Plus vous serez préparé à l’avance, plus ce sera « simple » de grandir.

 

 

2) Déclarer son entreprise

Après avoir défini votre marque, viennent les questions administratives.  Comment déclarer sa marque de vêtement ? Quelle structure choisir ? Pas très sexy comme sujets pour un créateur.

Nous vous recommandons vivement de voir avec un avocat pour ces sujets afin de définir quelle est la structure la mieux adaptée à votre marque.

Mais voici quelques bases sur les différents statuts permettant de créer son entreprise pour une marque de vêtement :

 

 

 

Autoentrepreneurs/Micro-entreprise 

Selon nous, c’est la méthode idéale pour commencer sa marque.

Avantages :

  • Possible de faire les démarches administratives sur Internet : c’est rapide et simple !
  • Possible d’évoluer sur d’autres statut pour votre entreprise.

Inconvénient :

  • Vous payez vos cotisations sur votre CA et non sur les bénéfices ;
  • Impossible de récupérer la TVA.

 

 

Entreprise individuelle  (EI)

Plutôt destiné pour les entreprises avec déjà un volume d’affaires significatif. 

Avantages :

  • Le calcul des charges est proportionnel au volume de CA par tranches, il est donc dégressif.

Inconvénients :

  • Le fondateur est responsable des dettes de l’entreprise. En cas de faillite, vous devez rembourser.

 

 

SARL/EURL

Très utilisé en France, ce statut est destiné aux marques qui ont déjà un certain chiffre d’affaires.

Avantages :

  • Pas de dettes à rembourser en cas de faillite (sauf en cas de mauvaises gestions) ;
  • Capital social minimum à 1€.

Inconvénients :

  • En cas de cessation d’activité, vous devez payer 7000€.

 

 

SAS/SASU

C’est le statut choisi par LAETUS. Très apprécié car statut souple.

Avantages :

  • Fonctionnement souple ;
  • Responsabilité limitée aux apports des associés ;
  • Capital social minimum à 1€ ;
  • Facile pour faire rentrer des investisseurs.

Inconvénients :

  • Rédaction des statuts complexes.

 

Conseil LAETUS : commencez par tester rapidement votre marque de vêtement avec le statut de micro-entreprise. Une fois que votre marque commence à générer du chiffre d’affaires ou que vous élargissez vos partenaires, passez sur les autres statuts.

 

 

N’oubliez pas : pour les statuts autre que micro-entreprise, pensez à vous faire accompagner par un avocat ! Il faudra aussi penser à protéger votre nom de marque et votre logo. On a rédigé un article sur le sujet.

 

 

 

3) Maitriser ses chiffres

Connaître ses coûts

Lorsqu’on crée une nouvelle entreprise, il est important de comprendre les chiffres. Mais tous les chiffres n’ont pas la même importance pour toutes les entreprises. Au-delà du nombre de ventes et du chiffre d’affaires, il y a d’autres éléments à suivre pour une marque de mode.

 

Les différents coûts d’une marque de vêtement sont :

-  La création du logo de la marque ;
- La création du site Web ;
- Le loyer du lieu physique si vous envisager d’avoir un espace de travail ;
- les coûts d'infrastructure de base comme le téléphone, Internet, facturation, etc ;
- les frais Marketing/Communication ;
- les outils de couture ou de conception (machines à coudre, ciseaux, règles, accessoires d'impression sur tissu, etc) ;
- les matériaux de votre première collection (tissus, notions, et décorations d'embellissement) ;
- le salaire des employés (s’il y en a).

 

D’autres coûts existent encore selon la spécificité de la marque et la stratégie de vente.

 

Une fois que vous savez combien il vous en coûtera pour démarrer votre marque de vêtement, comparez ce montant avec les fonds dont vous disposez réellement. Ensuite, prévoyez combien de chiffre d’affaires vous allez faire pour équilibrer ces dépenses.

Si vous lancez une maison de couture, vous devrez prendre l’habitude de calculer le nombre de mètres de tissu nécessaires pour fabriquer vos vêtements afin de pouvoir en acheter suffisamment, mais pas trop.

En effectuant ces calculs pour déterminer le coût de création de votre collection, vous pourrez planifier à l’avance et fixer un prix de vente.

 

Fixer ses prix

Pour choisir le prix de vente de vos vêtements, vous devez commencer par connaître leur coût de production unitaire.

La plupart des entreprises du monde de l’habillement utilisent cette stratégie. Il faut aussi intégrer le coût de fonctionnement de votre entreprise dans le prix de vos vêtements. Sinon, il vous sera difficile de maintenir votre activité dans le temps.

Une fois le coût unitaire défini, il faut fixer le prix de vente. Il faut vous assurer une marge de minimum 30% sur le prix de vente. Dans la mode, on multiplie le coût de production par 2,5 pour fixer le prix de vente. Cependant, avec l’arrivée de marques digitales comme Asphalte avec de nouveaux modèles prenant des marges plus faibles, il n’y a plus vraiment de règles tant que vous assurez la pérennité de l’entreprise.

Vos clients potentiels n’achètent pas seulement vos vêtements. Ils achètent aussi chez vos concurrents. Regardez leurs prix de vente pour vérifier que le positionnement prix pour votre marque de vêtement soit le bon.

Dans le choix de vos prix de vente, prenez aussi en compte la notion de valeur perçue. Il s’agit de la valeur du produit dans l’esprit du consommateur. Par exemple, un t-shirt blanc à 300€ chez Louis Vuitton peut paraître cher pour certains, mais tout à fait juste pour d’autres. Cette notion de valeur perçue est encore plus importante aujourd’hui car les consommateurs sont de plus en plus sensibles et informés sur la manière dont un vêtement est fabriqué, notamment avec la question de l’éco-responsabilité dans la mode. En cherchant sur Internet ou en comparant votre marque à d’autres, le consommateur peut se faire une estimation sur la qualité du produit et donc de son coût de fabrication.

C’est pour cela que l’image de marque joue un rôle important sur le positionnement prix de votre marque de vêtement car elle influence la manière dont vos produits sont perçus. Bien que de plus en plus éduqué sur comment fabriquer un vêtement, la majorité des consommateurs n’a aucune idée du temps et des efforts consacrés à la fabrication du vêtement. Un t-shirt graphique de mauvaise qualité peut être perçu comme bon grâce une image de marque bien construite comme, inversement, un t-shirt de bonne qualité peut être perçu comme mauvais.

Un logo de qualité et un positionnement de marque haut-de-gamme entraîneront une valeur perçue plus élevée qu’un positionnement de marque à prix réduit.

 

 

4) Avoir un site web

Aujourd’hui, il est impossible d’atteindre la plupart des consommateurs sans un site web. C’est particulièrement vrai pour les nouvelles petites entreprises et les jeunes pousses qui tentent d’être visible face à des multinationales présentes sur tous les fronts. Selon une étude de BVA et de Mappy, 78 % des acheteurs s’informent en ligne avant acheter.

Votre site web est un élément crucial pour votre marque de vêtement car il s’agit de votre vitrine. Vous pouvez y présenter un lookbook, des styles et surtout vos vêtements ! Cela permettra à votre public de s’identifier à vos créations.

 Il faut donc créer le vôtre.

 

 

 

Avant de commencer, assurez-vous que la conception visuelle et marketing de votre site internet reflètent votre identité de marque. Les visiteurs doivent être en mesure de comprendre qui vous êtes et ce qu’est votre marque dès leur arrivée.

 

 Voici quelques conseils :

– Utilisez les couleurs de votre marque ;
– Mettez votre logo bien en évidence ;
– Choisissez un ton en fonction de votre cible.

 

Avec un beau site et une identité unique, vous augmenterez vos chances qu’un visiteur achètent vos vêtements.

Vous pouvez même ajouter une boutique en ligne sur votre site afin que vos futurs clients puissent acheter directement vos produits ! Nous avons rédigé un article sur les différentes solutions existantes pour créer une boutique en ligne.

 

 

5) Planifier sa première collection

Oui, lancer une ligne de vêtement est une entreprise. Mais votre créativité est le carburant de cette entreprise. La planification de votre première collection fait partie intégrante du processus. Comment la lancer ?

Tout d’abord, vous devez décider quel type de ligne de vêtement vous allez proposer en premier lieu.

 

Il existe de nombreux modèles différents pour les entreprises de mode. En voici quelques-uns parmi les plus populaires :

Impression à la demande : Ce modèle fait appel à une entreprise tierce pour imprimer et expédier à vos clients des bases de vêtement de qualité (comme des t-shirts, des sweatshirts à capuche ou des leggings). Vos logos ou impressions personnalisés sont appliqués sur le vêtement approprié, puis expédiés à vos clients au fur et à mesure que les commandes arrivent. Vous n’avez donc pas besoin de stocker des stocks ou de gérer l’exécution des commandes. C’est l’un des modèles commerciaux de mode les plus faciles à mettre en place, ne demande pas un investissement financier quasi-nul, voir gratuitement, mais il génère également un revenu faible, car une grande partie de vos bénéfices est reversée au tiers qui exécute vos commandes.

Bases préfabriquées : ils achètent en gros des vêtements préfabriqués et les personnalisent ensuite auprès d’atelier. Vous pouvez imprimer, broder ou embellir de toute autre manière les vêtements existants pour les adapter à votre vision. Ce modèle nécessite un certain temps et un investissement financier. Vous devrez acheter les vêtements à l’avance et payer les matériaux et la main d’œuvre pour les personnaliser. Vous devrez également stocker les vêtements et exécuter vos propres commandes. Cependant, vous ferez plus de marge que le modèle d’impression à la demande.

Cut-and-Sew : c’est le modèle commercial auquel la plupart des gens pensent lorsqu’ils s’imaginent lancer leur propre marque de vêtement. Vous concevrez vos propres vêtements et les ferez fabriquer selon vos spécifications. Ce modèle vous obligera à faire des achats de tissus et autres décorations, mais aussi de connaître les notions liées à la fabrication d’un vêtement. Vous devrez également stocker votre inventaire et exécuter vos propres commandes.

Couture sur-mesure : la couture sur-mesure peut être le modèle commercial de mode le plus risqué. Les vêtements de couture sont faits à la main pour s’adapter à chaque client. Ce niveau de détail demande beaucoup de temps, de travail et son exécution est coûteuse. Cela signifie que chaque pièce aura un prix très élevé – le genre de prix qui n’est vraiment accessible qu’aux riches. Cela limite votre bassin de clients potentiels. Toutefois, si vos créations attirent l’attention d’une clientèle aisée, votre entreprise pourrait connaître une croissance fulgurante.

 

Une fois que vous savez si vous allez créer une collection à partir de zéro ou lancer une entreprise d’impression à la demande, vient la question du positionnement.

 

 

Quel type de vêtement allez-vous fabriquer ?

Votre marque de vêtement est une marque Streetwear ? Sportwear ? Casual ? Pour les femmes ? Pour les hommes ? Les deux ?

Il est important de définir clairement votre positionnement marque. De ce positionnement en découle toute la communication sur votre première collection.

Retenez une chose : VOUS NE POUVEZ PAS PLAIRE A TOUT LE MONDE.

Non seulement, ça coûte cher de plaire à tous les consommateurs, mais vous aurez aussi plus de chances de réussir si vous concevez des vêtements spécifiques pour une cible spécifique. De plus, cela n’empêchera pas les autres catégories de consommateurs d’acheter vos vêtements.

 

 

 

N’oubliez pas que ce t-shirt Supreme se revend à plus de 1500€

Voici quelques exemples de positionnement :

- Sportwear ;
- Streetwear ;
- Casual ;
- Vêtement pour hommes ;
- Vêtement pour femmes ;
- Vêtement unisexe ;
- Vêtement de luxe ;
- Techwear ;
- Vêtement pour jeunes ;
- Etc.

Quel que soit le positionnement que vous choisissez, assurez-vous qu’ils correspondent à votre vision. Cette vision transparaîtra dans vos créations et votre public appréciera l’authenticité de votre marque de vêtement.


BESOIN DE CREER VOTRE MARQUE DE VETEMENT ?

Faites-le avec LAETUS FASHION PRODUCTION, notre service de fabrication de vêtement pour les créatifs indépendants. Du vêtement à l’étiquette, c’est vous qui choisissez.


 

Concevoir sa première collection

Une fois que vous avez choisi votre business model et le créneau pour votre ligne de vêtement, il est temps de commencer à réfléchir aux vêtements eux-mêmes.

Votre première collection doit refléter l’essence même de votre marque de vêtement et présenter l’esthétique unique de votre design. Inspirez-vous du concept de votre marque pour vous aider.

Vous pouvez vous diversifier et explorer de nouvelles directions plus tard, mais votre toute première collection doit donner un aperçu de ce que votre public peut s’attendre à voir de vous en tant que créateur.

Pour le reste, c’est à vous d’être créatif. L’unicité et l’authenticité sont les éléments qui vous permettront de vous démarquer sur le marché très concurrentiel de la mode.

 

 

6) Préparer la fabrication

À moins que vous ne prévoyiez personnellement de coudre tous les vêtements que vous vendez, vous devrez réfléchir à la manière dont votre collection sera fabriquée.

Un fabricant n’est pas seulement là pour faire votre vêtement, c’est le partenaire qui concrétisera votre vision à travers le textile. Il est donc essentiel de bien choisir son fabricant.

Que vous venez de créer votre marque de vêtement de zéro ou que vous êtes une marque déjà existante, ceci est vrai pour toutes les marques.

Il faudra partir à la rencontre de plusieurs ateliers de fabrication pour trouver celle qui conviendra le mieux à votre marque.

SURTOUT, veillez bien à rester dans vos chiffres ! La fabrication correspond à une part importante des coûts de création de vêtement. N’oubliez pas que vous êtes en train de créer une entreprise et qu’il faut en dégager du bénéfice. Il faudra savoir abandonner certaines techniques de fabrication ou détails si votre budget ne le permet pas. Vous pourrez revenir plus tard avec des produits encore plus détaillé lorsque votre porte-monnaie le permettra.

 

Avant d’entrer en contact avec un atelier de fabrication, vous devez avoir en main certaines informations :

Le budget (le vrai) : donnez un budget réaliste. Tout le monde gagnera du temps.

Votre date limite : renseignez-vous sur le calendrier de fabrication afin de pouvoir planifier en conséquence.

Les tissus & autres matières : si vous ne partez pas sur une base de vêtement préfabriqué, préparez vos ressources de conception (échantillons de tissu, de couture, BAT).

 

Lors de vos premiers contacts avec un atelier, il vous posera des questions afin de savoir s’il veut/peut travailler avec vous.

Bien sûr, en étant bien préparé à l’entretien, vous contribuerez grandement à convaincre un fabricant de vêtement que vous êtes une entreprise viable. De même, rien n’est plus gênant pour un fournisseur ou un fabricant qu’un styliste qui a beaucoup d’idées et qui ne comprend pas le processus de fabrication par lequel ces idées peuvent être réalisées.

Avant de vous engager dans une production à grande échelle, commandez quelques prototypes à plusieurs fabricants de vêtement pour évaluer la qualité de leur travail. Par exemple, si vous faites des t-shirts graphiques, examinez la qualité de l’impression. Examinez les étiquettes pour vous assurer qu’elles contiennent les informations dont vous avez besoin.

Une fois que vous avez évalué toutes vos options et examiné les prototypes, choisissez le fabricant qui servira le mieux votre entreprise.


BESOIN DE CREER VOTRE MARQUE DE VETEMENT ?

Faites-le avec LAETUS FASHION PRODUCTION, notre service de fabrication de vêtement pour les créatifs indépendants. Du vêtement à l’étiquette, c’est vous qui choisissez.


 

 

 

7) Choisir où vendre ses vêtements

Créer une marque de vêtement ne se limite pas à la fabrication du textile. Une fois que vous maîtrisez le sujet de la fabrication, élaborez votre plan marketing et réfléchissez à la manière dont vous allez vendre votre nouvelle marque de vêtement.

 

Où vendre la marque de vêtement ? Dans une boutique en ligne ou un magasin de vêtements en ligne ? Dans votre propre magasin de vêtement ? Ou dans une boutique multimarque ?

Il n’y a pas de réponse unique. Il est bon d’examiner les avantages et les inconvénients de chaque option avant de prendre une décision qui vous convient.

 

Boutique en ligne

La vente d’une marque de vêtement par une boutique en ligne est moins onéreuse et moins exigeante que la création d’un magasin physique. Il n’y a pas de loyer, de taxes foncières ni de meubles à payer. De plus, il est également relativement facile de créer une boutique en ligne sans avoir de connaissances techniques. Il existe plusieurs solutions comme Shopify ou Woocommerce, mais réfléchissez bien avant de choisir la solution qui sera adapté à votre entreprise. Nous avons écrit un article sur les solutions e-commerce pour sa marque de vêtement.

Il ne suffit pas non plus d’avoir un site e-commerce pour que vos produits se vendent. Il faudra aussi s’assurer que le design de votre site soit de qualité, mettent en valeur vos produits et soit aligné avec l’identité de votre marque. Si vous avez besoin d’aide pour la conception de votre site Web, chez LAETUS nous avons des graphistes de qualité. Sinon, vous pouvez en trouver sur différents sites comme Graphiste.com ou Malt.

Par ailleurs, si vous rêvez de vendre dans un magasin physique, il est plus sûr financièrement de commencer par vendre dans des boutiques qui existent déjà avant de faire le grand saut et d’ouvrir votre propre boutique.

Magasins multimarques

Dans les jeunes créateurs que nous avons rencontrés, notamment ceux issus d’écoles de mode, plusieurs avaient pour objectif de vendre leur vêtement dans des boutiques multimarques ou autrement appelés « le Wholesale ». En effet, voir ses vêtements aux Galeries Lafayette ou chez Printemps doit procurer un fort sentiment de fierté. L’avantage est aussi financier : les acheteurs pour les boutiques multimarques commandent de grandes quantités de vêtement, ce qui représente une très bonne rentrée d’argent pour la marque de vêtement.

C’est le cas de Koché, la marque de vêtement qui mélange les codes de la Haute Couture et du Streetwear. Créée par Christelle Kocher en 2014, Koché se vend dans de prestigieuses boutiques multimarques comme Maria Luisa à Paris, Ikram à Chicago et Maxfield à Los Angeles. Les boutiques multimarques ont permis à Koché d’être visible à l’international et d’assoir sa notoriété.

 

Mais pour atteindre des boutiques multimarques aussi reconnues, cela peut demander du temps et aussi de l’argent. Ça commence par la participation à des salons de mode, comme le Who’s Next à Paris, qui coûtent entre 300€ et 10 000€ le stand selon le salon et la taille de votre emplacement. Pour les jeunes créateurs, ils dépensent en moyenne 700€ par stand. Cependant, le fait d’être présent à un salon ne garantit pas l’intérêt de votre marque par les acheteurs.  Puis, quand vous faites 5 salons d’affilée, comme pour certains jeunes créateurs que nous avons rencontrés, on arrive déjà à 3500€ de dépense. Mais si vous avez la chance de trouver des acheteurs, c’est génial ! Mais d’autres problèmes courants apparaissent par la suite. Si votre acheteur vous commande 1000 pièces, la première question est de savoir si vous avez les capacités humaines de les produire (d’où l’importance de planifier).  Le second problème est que pour produire, il faut des fonds : en général, les acheteurs ne règlent que 50% lors de la commande, voir ils ne payent qu’une fois la commande livrée.

 

De plus, il faut aussi s’assurer que l’acheteur soit aligné sur l’image de votre marque : difficile de vendre vos vêtements haut-de-gamme dans un magasin avec des vêtements d’entrée de gamme et vice versa. En plus de tout ça, il faudra livrer à la bonne date car un retard et les wholesalers peuvent vous refuser la commande et vous ne serez plus jamais accepté dans la boutique. Finir avec un stock de vêtement non vendu est mortel pour une marque de vêtement qui vient de commencer.

Ajoutons aussi que le modèle Wholesale est actuellement remis en question avec l’épidémie Covid-19 qui a mis à mal toutes les boutiques physiques.

Malgré ces problématiques, les boutiques multimarques restent un bon levier pour les jeunes marques et marques émergentes, notamment pour une question d’image quand vous rentrez dans des boutiques reconnues ou que vous souhaitez vous étendre à l’international dans des pays dont vous ne nous connaissez pas les comportements d’achat.

 

Marketplace en ligne

Une Marketplace est une plateforme en ligne sur laquelle les créateurs indépendants peuvent vendre leur produit ou proposer leur service, en échange de contreparties financières. Dans la mode, les Marketplaces proposent aux marques d’accroitre leur vente et leur visibilité en passant par leur plateforme. Comme les boutiques multimarques, les Marketplaces font profiter de leur visibilité et de leur technologie aux marques. En échange, les marques payent un abonnement ou une commission sur chaque vente effectuée, ou les 2. Ici, on différencie les boutiques en ligne multimarques, qui achètent votre stock, aux Marketplace, qui ne sont qu’une passerelle de visibilité entre les marques et les consommateurs et qui n’achètent pas de stocks. Voici une liste de Marketplace en ligne :

  • Vestiaire Collective : l’une des marketplaces de vêtement tendance du moment. Elle se positionne sur les produits de luxe. L’avantage de Vestiaire Collective est qu’elle concentre une communauté forte et jeune, notamment touchée par l’univers du streetwear comme Off-white ou Supreme. Vestiaire Collective prend en moyenne 28% de commission sur chaque vente effectuée ;
  • Spartoo : marketplace initialement connue pour les chaussures, on peut y vendre aussi des vêtements. Pour pouvoir être sur cette plateforme, comptez 39€/mois, avec 3 mois gratuits pour démarrer ;
  • La Redoute : reconnu dans l’industrie de la mode, La Redoute propose une marketplace destinée aux créateurs, choisis avec sélection. Passer sur la plateforme sera un gain conséquent en notoriété  ;
  • Asos Marketplace : encore peu connue, Asos fait profiter de sa visibilité avec sa Marketplace. Le prix est de 20€/mois pour avoir sa boutique, en plus de 20% de commission sur chacune des ventes effectuées sur la plateforme, avec un minimum de 15 styles différents.

 

Ils existent aussi plusieurs Marketplaces de mode éco-responsable ou Streetwear, attention cependant à bien les choisir car vous risquez de vous enfermer dans la dimension éthique plus que celle d’avoir un beau vêtement.

Que ce soient les marketplaces ou les boutiques multimarques, il est difficile d’avoir un contrôle sur l’image de vos produits étant donné qu’elle dépend aussi de l’image de ces plateformes. C’est pourquoi de plus en plus de jeunes créateurs préfèrent vendre leur vêtement en propre sans passer par des intermédiaires.

 

Boutique en propre

Avoir sa boutique physique est le rêve de plusieurs créateurs. La boutique physique offre une expérience client que l’on ne retrouve pas sur Internet durant l’achat. Pouvoir toucher le vêtement, le voir en vrai et échanger avec un vendeur, l’ensemble de ces expériences ont une influence positive sur la vente de vos vêtements. De plus, en vendant en boutique, vous ne passez pas par des intermédiaires comme les wholesales qui prennent une commission sur votre chiffre d’affaires. La marque de vêtement Balibaris a choisi cette stratégie. Cette marque a ouvert plus de 22 boutiques depuis sa création en 2010 et tourne à un chiffre d’affaires de 30 millions d’euros.

Seulement, ouvrir une boutique demande des fonds. Que ce soit pour la location ou l’achat, cela demande un investissement financier que n’ont pas toujours les jeunes créateurs. Les banques peuvent vous accorder des prêts pour acheter des locaux commerciaux. D’autre part, avoir sa boutique n’est pas la solution magique pour la réussite. Gérer une boutique demande des connaissances et des compétences spécifiques. C’est pourquoi certaines marques en hyper croissance font appel à des fonds d’investissement pour les accompagner non seulement financièrement dans l’ouverture de boutique mais aussi par leurs connaissances du métier, grâce à leurs experts du retail. Mais on en reparlera plus tard dans l’article.

 

Pop-up store

Quand vous n’avez pas les moyens d’acheter des boutiques, l’alternative est d’ouvrir un pop-store. Il s’agit une boutique éphémère permettant aux créateurs de présenter leur collection en physique. Il vous suffit de louer des locaux pendant quelques jours et de l’emménager pour créer une expérience client unique. L’une des marques de vêtement fortes dans ce domaine est M+RC Noir, une marque de streetwear underground. Vendant principalement en ligne, M+RC Noir ouvre des pop-up stores à Paris, à Londres, à Tokyo, pour rencontrer sa communauté, leur proposer une expérience et vendre leur collection. L’ensemble de ces pop-store se font dans des lieux secrets. M+RC Noir communique le lieu à la dernière minute, créant de l’engouement pour la marque. Supreme ouvre aussi des pop-up stores, notamment en 2018 avec la création d’une collection capsule en collaboration avec Louis Vuitton.

 

8) Communiquer sur sa marque de vêtement

Si vous êtes arrivé jusqu’ici, vous connaissez votre marque sur le bout des doigts, vous avez un atelier de fabrication qui produit vos vêtements et un plan pour les vendre.

Il est maintenant temps de se concentrer sur la communication de votre marque de vêtement afin de trouver des clients !

 

Commencer déjà par parler de votre marque autour de vous : amis, familles, connaissances, communiquer sur votre marque à un maximum de personnes. Plus que le fait d’acheter, ils peuvent être un véritable vecteur de communication jusqu’au moment où votre véritable cible achète vos produits.

Les réseaux sociaux est aussi un moyen de communiquer sur votre marque de vêtement aux consommateurs, de leur tenir au courant des évolutions et nouveaux produits et d’entretenir la relation avec eux. C’est aussi un moyen pour vos futurs clients de mieux vous connaître.

Notre conseil chez LAETUS, c’est de choisir un et seul réseau social pour constituer son audience. Chaque réseau social a ses codes et une manière de communiquer, les maîtriser demandent beaucoup de temps et d’efforts, en plus des autres tâches que vous aurez en parallèle en tant que dirigeant. Soyez efficace ! Et pensez aux influenceurs ou content creator, ils pourront vous aider à assoir la notoriété de votre marque de vêtement.

 

L’une des principales raisons pour laquelle un client achète auprès d’une jeune marque plutôt que d’un grand retailer est qu’il se sent lié à l’histoire de cette entreprise. Pensez donc à partager les valeurs et la vision de votre marque.

 

Une autre façon de commencer à communiquer est de contacter la presse. Lorsque votre marque de vêtement est prêt à être lancées, faites-vous une liste de médias et informez-les par un communiqué de presse. Vous pouvez retrouver des exemples de communiqué de presse ici.

 

Il existe plein d’autres méthodes pour communiquer comme faire une soirée de lancement ou donner gratuitement des vêtements à des stars ou influenceurs, c’est à vous de choisir celle qui sera la plus adéquate à votre marque (et vos moyens).

 

 

9) Trouver de l’argent pour sa marque de vêtement

L’un des plus grands défis pour toute nouvelle entreprise est d’économiser suffisamment de capital pour maintenir et développer l’activité.

Dans un monde parfait, nous pourrions tous financer nos propres entreprises de nos propres moyens. Mais la vérité est que la plupart des gens ne peuvent pas le faire seuls.

C’est là que des partenaires commerciaux ou des investisseurs extérieurs peuvent faire une réelle différence.

 

Comme pour tout autre aspect de votre entreprise, commencez par réfléchir sérieusement à la question. Voici quelques questions pour vous aider à démarrer :

- Qu'est-ce que je veux tirer de ce partenariat ou de cet investisseur ?
- Dans quelle mesure dois-je les associer aux processus de décision
- Suis-je à la recherche d'une relation à long terme ou à court terme ?

BESOIN DE CREER VOTRE MARQUE DE VETEMENT ?

Faites-le avec LAETUS FASHION PRODUCTION, notre service de fabrication de vêtement pour les créatifs indépendants. Du vêtement à l’étiquette, c’est vous qui choisissez.


 

 

 

 

Dans toute relation, il est important de savoir ce que vous espérez gagner. Les relations entre partenaires et investisseurs peuvent revêtir une multitude de formes. Cherchez-vous simplement quelqu’un pour investir des capitaux ? Ou recherchez-vous des pistes, quelqu’un avec qui partager les coûts, ou une exposition et un succès par association avec une marque établie ?

Vous seul savez ce qui est le plus utile pour votre entreprise. Mais vous devez absolument savoir quels sont vos objectifs avant de rencontrer un partenaire ou un investisseur potentiel.

Une fois que vous avez déterminé les objectifs de votre relation, il est temps de commencer à réfléchir au type de relation qui répondra le mieux à ces objectifs.

 

Voici quelques options que vous pouvez envisager.

 

Crowdfunding

Les sites de financement participatif (ou Crowdfunding) comme Ulule ou Kickstarter offrent la possibilité de collecter des fonds en échange de contreparties. Ces projets de collecte de fonds sont faciles à mettre en place et vous permettent de récolter des fonds sans vendre une partie de votre capital. Pour une première collection, le crowdfunding est une excellente solution, comme l’a fait Asphalte avec le Pull Parfait sur Ulule. Aujourd’hui, le crowdfunding marche bien pour les marques de vêtement éco-responsables, éthiques ou locales.

 

Concours de mode

Plusieurs concours de mode pour les jeunes marques de vêtement ont lieu dans l’année. En plus de dotation de plusieurs milliers d’euros, vous aurez droit à un accompagnement, du coaching, des locaux, des prestations offertes selon le concours auquel vous participez. Talents de Mode fait partie de ces concours.

Chaque concours se prépare : un dossier complet vous sera demandé, allant de l’histoire de votre marque à votre positionnement prix et évidemment, le fameux business plan. La préparation d’un concours demande beaucoup de temps sans avoir la garantie de gagner quoi que ce soit. Et le temps, c’est de l’argent. C’est donc à vous de choisir les concours où vous aurez votre chance.

 

Business Angel et fond d’investissement

Les Business Angels et fonds d’investissement sont des moyens plus traditionnels pour lever des fonds. Mais vous devrez travailler dur pour convaincre ces investisseurs de la viabilité financière de votre marque de vêtements.

Il est essentiel d’entrer dans votre réunion de présentation en sachant ce que vous recherchez et comment vous allez y parvenir. Personne ne veut investir dans une entreprise qui ne marchera pas. C’est pourquoi qu’il est important de préparer en amont son business plan.

Et soyez prêt à ce que ces investisseurs s’attendent à jouer un rôle plus important dans votre entreprise. Après tout, ces investisseurs investissent leur argent dans votre entreprise de vêtements dans l’espoir d’en tirer un retour sur investissement. Ils voudront donc s’assurer que vous gérez votre entreprise de manière à le garantir.

Pour plus de détails, je vous invite à lire cet article.

 

10) Savoir demander de l’aide quand on en a besoin

La vie d’entrepreneur est parsemée de moment de solitude. Lorsque vous lancerez votre première ligne de vêtements, il y a de fortes chances que vous le soyez.

Mais pour que votre entreprise puisse se développer et prendre de l’ampleur, vous aurez besoin de compétences toujours plus nombreuses.

C’est dans ce genre de moment qu’il ne faut pas hésiter à demander de l’aide. En attendant d’avoir les moyens de recruter des employés, entourez-vous de personnes compétentes sur des domaines précis. Laissez votre égo sur le côté !

 

 

Pour résumer, comment créer une marque de vêtements en 10 étapes :

  1. Définir son identité de marque

Créez une marque forte en vous concentrant sur votre vision pour construire l’identité de votre marque de vêtement.

  1. Déclarer son entreprise

Choisissez le statut adéquat pour votre marque de vêtement afin de démarrer votre activité, mais aussi vous protéger.

  1. Connaître ses chiffres

Listez l’ensemble des coûts de votre marque de vêtement et fixer ensuite les prix de vente

  1. Avoir un site web

Créez un site Web à l’image de votre marque pour vous faire connaitre du public

  1. Planifier sa première collection

Choisissez un business model pour votre marque de vêtement et planifier le lancement.

  1. Préparer la fabrication

Trouvez un atelier de fabrication, prenez en compte les délais de fabrication, préparez les documents techniques nécessaires, commandez des prototypes et faites vos choix.

  1. Choisir où vendre ses vêtements

En ligne ou en boutique, pesez le pour et le contre.

  1. Communiquer sur sa marque de vêtement

Parlez de votre marque de vêtement autour de vous et dans la presse.

  1. Trouver de l’argent pour votre marque de vêtement

Crowdfunding, subventions, investisseurs, à vous de voir.

  1. Savoir demander de l’aide

Laissez votre ego de côté et n’hésitez pas à demander de l’aide à votre entourage sur des sujets que vous ne maîtrisez pas.

 

 

 

infographie comment créer sa marque de vêtements vêtement LAETUS 10 conseils

Bonus : conseils et articles de LAETUS

Cela fait plusieurs mois sur LAETUS que nous traitons des différentes problématiques pour lancer sa marque de vêtement. Nous avons décidé de tous les rassembler afin de trouver facilement le sujet qui vous intéresse. 

 

Textile et techniques de marquage

Logos, visuels et images 

Légal

Créer une marque de vêtement

Créer des étiquettes

Vendre en ligne

 


BESOIN DE CREER VOTRE MARQUE DE VETEMENT ?

Faites-le avec LAETUS FASHION PRODUCTION, notre service de fabrication de vêtement pour les créatifs indépendants. Du vêtement à l’étiquette, c’est vous qui choisissez.

Klain

Un type comme vous qui aime bien s'habiller décontracté, boire du Bombay et lire Tokyo Ghoul.

Laisser un commentaire

×

Panier